Et si on s’en tenait aux Strepsils…

Un matin, je me lève après une mauvaise nuit passée à tousser. Enfin… « à tousser »… À me démonter la gorge à la moissonneuse-batteuse…!
Je passe donc par la pharmacie avant d’aller travailler, je demande un truc un peu efficace (pas des Strepsils, donc) et je repars équipée du sirop « Toplexil ».
« 2 cuillères à café – maximum 4x par jour. Bonne journée mademoiselle. »

Je n’ai pas de petite cuillère sur moi mais je ne me laisse pas démonter et j’ouvre la bouteille dans la rue pour prendre immédiatement 2 cuillères gorgées.
J’arrive au bureau, je tousse toujours comme une perdue et reprends donc 2 gorgées (j’ai assez rapidement décidé qu’il s’agirait là de mon unité de mesure du sirop : plus rapide et pas de vaisselle).

Et là, après une petite heure…
Vous avez déjà vu ces gens qui s’endorment dans le métro et qui finissent par tanguer dangereusement de gauche à droite sous le regard amusé de leurs voisins ? Sauf qu’à ce moment là, mon voisin, c’est S., ma boss, et que sur le moment, même si elle a de l’humour, ça ne la fait pas vraiment rire…
Mais bon, sympa, elle voit que je suis un peu malade et propose une pause d’équipe histoire de prendre l’air et de se détendre un peu (perso, j’étais déjà bien biennn détendue….).
Une fois dehors, chacune s’assoie sur un muret, une barrière etc..

Je ne me souviens pas bien du moment où je me suis dit « MAIS OUAIS ! Assise directement sur le trottoir, je vais être au TOP ! » mais je pense que j’y serais encore si je n’avais pas été réveillée par le bruit qu’a fait S. en glissant son gobelet de café vide devant moi (S., ou comment rendre son équipe rentable même quand elle n’est pas pleinement opérationnelle).

Conclusions :
– le Toplexil fait MÉCHAMMENT dormir
– la « gorgée » n’est pas une unité de mesure recevable (Information utile si vous avez besoin de faire des conversions : 4 gorgées = 47 cuillères à café = 1/2 bouteille = dodo)
– depuis, je m’en tiens aux Strepsils…

Publicités