Ménagère de plus de 50 ans

Petite_aventure_mamie_lunettes

Conversation avec mon cousin (et y’en n’a pas un pour rattraper l’autre…). Lire la suite

Publicités

Les gens n’ont pas d’humour

Métro. Ligne 9 (on ne change pas une équipe qui gagne !)
2 garçons de 25/30 ans discutent ensemble.
Le premier, qui s’est manifestement oublié 3 ou 4 fois dans la cabine à UV, semble tout droit sorti d’un clip de RnB et parle la bouche en biais pour se donner un air de bad boy. Il a apparemment un petit souci de logement.
Le second, plutôt dans le genre 1er de la classe, vient gentiment aux nouvelles.

(Attention, cette conversation a été entièrement tenue au premier degré par des professionnels. N’essayez pas de reproduire ça chez vous.)

— T’avais pas un pote qui t’hébergeait ?
— Si ! Mais il m’a foutu dehors, t’as vu.
— Pourquoi ?
— J’ai voulu coucher avec sa meuf dans l’appart.
o_O ?! Avec sa meuf ? Sa meuf à lui ??
— Ouais, j’lui ai proposé. Tranquille.
— Mais… T’es con ! (J’aurais pas dit mieux…)
— Oooh ça va ! C’est bon ! C’était pour se marrer, quoi ! Ça aurait été marrant. Mais elle a pas compris. Même lui, j’sais pas, il a pas compris alors que franchement ça va, c’était marrant. Tranquille.
— …
— Quoi ?
— Non, rien…

Les Anges de la télé réalité ont trouvé leur maître.
Avis aux producteurs : sachez que je suis prête à payer un abonnement à une chaîne 24/24 pour pouvoir écouter ce que dit ce garçon toute la journée !!!

Tentez l’aventure Christine and The Queens !

Les « petites aventures », en général, c’est la séquence « Vidéo Gag » racontée par la fille qui doit aller remettre un prix sur scène, qui trébuche sur le tapis, rate une marche et se ramasse devant toute la salle… (Oui, ça AUSSI, c’est arrivé pour de vrai.). Mais de temps en temps, ça peut aussi être la séquence « Euromillions » racontée par la fille qui a gagné le gros lot. Et aujourd’hui, le gros lot, c’est le concert de Christine and The Queens à la Gaité Lyrique.

Ça fait des semaines que j’attends ce concert. (Depuis que j’ai vu ça aux Victoires de la musique et que ça m’a retournée : http://youtu.be/z4-Lra7TaeE ) Des semaines pendant lesquelles j’ai eu le temps :

  • de m’impatienter,
  • d’oublier,
  • de me rappeler,
  • de perdre les billets,
  • de retourner mon appart,
  • d’accuser le chat,
  • de les retrouver,
  • de me ré impatienter,
  • de chanter « Nuit 17 à 52 » sous la douche (rarement un refrain aura été autant massacré… Mais maintenant, je peux ajouter « Baleine : lu, écrit, chanté » à mon CV).

Dans la salle, en attendant que ça commence, on nous passe de la musique. Les gens crient presque pour se parler. Du coup, on capte des morceaux de conversations :

— C’est moi qui t’ai fait connaître Christine and The Queens ?
— Oui.
— Ah ouais… Mais quand ?
— On entend un des morceaux sur ta sextape…
— Ah ouiii !! Elle était dans ma playlist, c’est vrai !! J’adore….

(On n’en doutait pas !)

Rien que là, déjà, je considère que prendre des billets pour ce concert a été une des meilleures idées de l’année ! Et ça n’a même pas encore commencé…

Et quand ça commence…. J’en prends plein les oreilles, les yeux, le cœur (il a beau être de l’autre côté, elle l’a trouvé !). Ca m’embarque totalement. Sauf que du coup, je ne suis capable de chanter que les fins de phrases (j’écoute les débuts) et j’en oublie de danser. Au mieux je bouge la tête en rythme, un peu comme un chien sur la plage arrière d’une Punto tunée (Oui, tunée. Parce que j’ai entendu dire que les mecs soignent la sono. Quitte à être coincée sur une plage arrière, je me fais plaisir !). J’ai l’air de rien (de vraiment rien ! J’ai même des bouchons dans les oreilles vu je suis littéralement accoudée aux enceintes.) mais je m’en fiche un peu : je kiffe du début à la fin ! Et quand ça finit, j’ai simplement très envie d’y retourner !

Christine-and-the-queens5

Donc voilà, si vous aussi vous avez envie de vivre une petite aventure avec Christine and The Queens, si vous avez envie :

  • de prendre des billets, les perdre, retourner votre appart et les retrouver (et de fêter ça par une petite danse de la joie)
  • de vous impatienter
  • de chanter sous la douche un truc qui ressemble plus à une B.O. de « Sauvez Willy » qu’à « Nuit 17… »
  • d’entendre des gens parler de leur sex tape
  • d’assister à un concert plein de très bonne musique, de beaux textes, de danse, de vidéos, d’énergie, d’originalité, d’émotion, de sincérité… et de chaleur humaine
  • d’avoir l’air d’un chien de plage arrière de Punto tunée et d’en avoir rien à faire
  • de sortir de là en ayant envie de dire « Déjà ? », « Merci ! » et surtout, « À bientôt ! »

Si vous avez envie de tout ça, vous trouverez la liste des concerts par ici :
http://www.because.tv/artistes/christine-and-the-queens.html

Et en attendant, l’album « Chaleur humaine » est sorti :
http://www.christineandthequeens.com/

Christine-and-the-queens3

Christine-and-the-queens4

Christine-and-the-queens6

 

 

Libérée, délivrée !

Dans la rue, un petit garçon de 4 ou 5 ans et sa maman arrivent à ma hauteur sur le trottoir.

Lui : Tu sais maman, moi j’ai pas l’habitude de vivre en liberté.
Moi : Hahahaha !!! (pas pu me retenir)

La maman, super gênée, me jette un regard à mi chemin entre le « Hahaha qu’est-ce qu’on rigole » et le « Pitié, dites-moi que vous n’avez pas VRAIMENT entendu ! ».

La maman : Hein ? Mais enfin, pourquoi tu dis ça ?
Lui : Parce que c’est vrai. D’habitude je vis plutôt dans l’appartement.

 
Dans la même rue, une semaine plus tôt, j’ai croisé une petite fille du même âge qui courait sur le trottoir, bras grands ouverts et gilet dans le vent façon cape, en chantant/hurlant :

– Libéréééeeeeee, délivréééeeee !! Je ne mentirai plus jamaaaaaaais !

Donc, apparemment, chaque samedi, à Gambetta, les gens relâchent les enfants qu’ils séquestrent pendant la semaine.

Heureusement, Ikea est là !

Ikea

Au-delà des Billy, des Expedit et de toutes les collections de bougies, je crois que ce que je préfère chez Ikéa, ce sont les bribes de conversations privées (mais hurlées quand même) dont on profite pendant la visite :

La fille : Tu veux que j’achète un tapis pour PEUT-ÊTRE faire plaisir à un putain de mec que je pourrais HYPOTHÉTIQUEMENT rencontrer ?!
La mère : Oui.

Njut* is in the air !
*Profiter, vibrer, s’éclater

Les plus grands humoristes ont démarré sur la ligne 9

Nouveau trajet de métro sur la ligne 9 en compagnie de 2 trentenaires adeptes du « Parlons très fort de nos vies et de nos collègues, cela intéresse forcément le reste de la rame : nous sommes si passionnants ».
Morceau choisi :

LUI : Tu te souviens des nanas qui étaient dans le bureau au fond du couloir dans l’autre agence ?
ELLE : Lesquelles ?
LUI : Tu sais bien, il y avait des chefs de projets, la compta, enfin des commerciales quoi. Pas terribles en plus…
ELLE : Ah oui !
LUI : Et bien on les appelait « les molaires » ! C’est génial, non ?!
ELLE : Les molaires ??
LUI : Mais oui ! Les molaires : les grosses du fond ! hahahahaHAHAHA !!
ELLE : HAHAHAHA !!!

J’aurais aimé vous raconter la suite mais je me suis jetée par la fenêtre.

Humoriste_ligne-9

(Je suis cachée sous le métro, j’attends que ces gens repartent. LOIN !)

J’aimerais l’avis de Françoise Dolto

La_Turballe

Colonie de vacances.
Balade sur la plage de La Turballe avec les enfants.
Olivia, 7 ans, ramasse un coquillage et m’explique alors très sérieusement :

– Un jour, j’en ai trouvé un avec une semoule dedans !
– ? ?
– À non, pardon ! C’était une crevette. Je confonds tout le temps !

Crevette_semoule

Les enfants sont formidables

 

Photo : Visorando