Le métro : ce roller coaster de la conversation

Petite-aventure-rollercoaster7.gif
Ligne 3. 18h. Un banal trajet de métro République / Gambetta se transforme en looping cérébral allant des catacombes à la politesse de l’Abbé Pierre en passant par Hitler et les merguez. Lire la suite

Publicités

Libérée, délivrée !

Dans la rue, un petit garçon de 4 ou 5 ans et sa maman arrivent à ma hauteur sur le trottoir.

Lui : Tu sais maman, moi j’ai pas l’habitude de vivre en liberté.
Moi : Hahahaha !!! (pas pu me retenir)

La maman, super gênée, me jette un regard à mi chemin entre le « Hahaha qu’est-ce qu’on rigole » et le « Pitié, dites-moi que vous n’avez pas VRAIMENT entendu ! ».

La maman : Hein ? Mais enfin, pourquoi tu dis ça ?
Lui : Parce que c’est vrai. D’habitude je vis plutôt dans l’appartement.

 
Dans la même rue, une semaine plus tôt, j’ai croisé une petite fille du même âge qui courait sur le trottoir, bras grands ouverts et gilet dans le vent façon cape, en chantant/hurlant :

– Libéréééeeeeee, délivréééeeee !! Je ne mentirai plus jamaaaaaaais !

Donc, apparemment, chaque samedi, à Gambetta, les gens relâchent les enfants qu’ils séquestrent pendant la semaine.