Top Chef

12h.
J’arrive tranquillement dans la cafèt’ de la boîte et là, je tombe sur un NID de boîtes de gâteaux, clairement laissées à disposition. Autant vous dire que, mon processus d’auto-digestion s’étant déclenché sur les coups de 10h30, je n’ai pas réfléchi et me suis jetée dessus. (Maman, si tu me dis, je SAIS qu’on ne mange pas de cochonneries avant de passer à table… SAUF quand on me cale un déjeuner quasiment à l’heure du goûter !)
J’ai croqué dans un premier gâteau… et ai trouvé le goût un peu spécial…
Puis… PUIS. Tout en mâchant ce premier morceau, j’ai lu la boîte.

Et là, on sait comment ça se passé : hop, dérapage !

Sachez, donc, que j’ai confondu ce que je pensais être des palets breton avec des gâteaux pour les vieux souffrant de dénutrition…
J’A TOUT RECRACHAYYY !

(Je prévois bien entendu de disposer rapidement, dans cette même cafèt’, des coupelles pleines de croquettes pour chat).

Publicités

Bon appétit

  • Acheter une salade Monop’ lentilles-boulgour.
  • Prendre une première bouchée.
  • Se ruer sur la poubelle de son bureau pour tout recracher avec des haut-le-coeur mais élégance.
  • Se ruer sur l’évier pour se rincer, toujours avec élégance.
  • Faire tomber son écharpe dans l’évier.
  • Relever la tête violemment pour sauver son écharpe.
  • S’assommer sur le meuble au dessus de l’évier.
  • Lâcher une série de jurons.
  • Ruiner l’image de la fille à peu près bien élevée.
  • Entamer une grève du Monop’ pour une durée indéterminée.