Alerte enlèvement : la décence est portée disparue

Lespetitesaventures_alerte_enlevement_decence

Quand tu ne sais plus très bien si tu es à un concert ou à une skin party du 3ème âge… (Une petite aventure avec du sexe, de la musique et du timing de compétition dedans.)


Vous connaissiez la gêne d’être dans la chambre voisine celle des gens qui s’envoient en l’air. J’ai testé pour vous : être dans la même pièce qu’eux…

Théâtre des Variétés – un soir de février…
Invitées à un concert multi-artistes, on a la chance de se retrouver placées à 2 dans une des petites loges, au rez-de-chaussée, derrière l’orchestre : à l’abri de la cohue et légèrement surélevées pour bien voir. C’est parfait !

Quelques minutes avant le début du concert, un homme passe la tête dans la loge :
— C’est pris à côté de vous ? (Non, ce n’est pas un oubli : monsieur ne juge pas utile de dire bonjour)
— Excusez-moi ?
— Les places là, elles sont libres ?
— Oui, mais l’ouvreuse risque de ne pas vous laisser rentrer : il faut un bracelet doré pour s’installer ici.
— Oui oui, c’est ça, peu importe (associé à un sourire arrogant qui te fait te réjouir de passer la soirée avec lui dans un espace réduit…)

Non content de s’incruster pas hyper poliment, monsieur hèle une femme et un autre homme pour qu’ils viennent le rejoindre. Finalement, seule la femme le rejoint, leur ami préférant rester à sa place dans la salle. Ils posent leurs affaires dans un coin, leur savoir-vivre aussi apparemment, s’assoient… et se jettent littéralement l’un sur l’autre pour s’embrasser.

Aaaaahhh la passion… C’est mignon. 3 secondes. En comptant large. Au-delà, assister au galochage d’un vieux beau de 65 ans qui joue les Don Juan avec une petite jeune de 50 ans, c’est un peu gênant (d’autant plus quand on comprend que Madame n’est pas sa régulière).

Mais bon… Essayons d’être indulgentes. Ça va s’arrêter. Ça va forcément s’arrêter… Un jour… Bon ! Ils attendent quoi ?! Jamais ils ne se décollent ! Je ne comprends même pas comment ils arrivent à respirer, en fait. Ils ont des branchies, c’est pas possible autrement ! Et plus ça va, plus les bisous basculent du côté « préliminaires » de la Force . Est-ce nécessaire de rappeler que la loge est exiguë et qu’on est assises juste devant eux… Presque sur leurs genoux… Tenez, c’est toujours plus clair avec une photo :

Lespetitesaventures_alerte-enlevement-decence2

Cet homme est-il tellement près de moi qu’il est appuyé sur ma chaise ? Oui. 

Mon amie finit par perdre patience. Elle se lève pour sortir de la loge en les interrompant. La dame tente une petite provocation. Mauvaise idée…

— Vous ne croyez pas que vous avez passé l’âge ?
— Je vous souhaite de vivre la même chose à mon âge…
— Je ne parlais pas de la fougue mais de la décence.

Et elle sort.
Je me retrouve donc seule avec les 2 ados en rut pendant qu’un type couine du reggae sur scène (oui, désolée : je déteste le reggae) et qu’il n’y a pas une broc de réseau pour tenter une fuite sur Twitter. J’ai l’impression qu’on veut me forcer à regarder un mauvais porno amateur. Pas merci, Jacquie et Michel !

Enfin, mon amie revient. En même temps que l’organisateur de la soirée qui est en fait un ami des 2 dégueus (Ce qui explique en partie le côté « je me crois tout permis ») et qui vient les saluer. M. Dégueu en profite pour tenter un petit tour de force façon « j’ai le bras long, je connais du monde, je fais ce que je veux. » :
— Mademoiselle voulait qu’on parte, apparemment on la gène.

Devine quoi : non, tu ne fais pas ce que tu veux :
— Non monsieur, vous ne me gênez pas. C’est votre attitude qui est gênante.

Gêné (c’est le thème de la soirée), M.Organisateur essaie de nous faire taire en nous lançant un méprisant :
— Chut

J’étais plutôt calme jusque là mais faut pas déconner, non plus. :
— Comment ça, « chut » ? À qui vous croyez que vous dites « chut »? Vous vous croyez où ?

Se rendant compte
1/ que son « chut » ne m’a pas vraiment impressionnée
2/ que je suis debout et que je parle fort
3/ que la situation lui échappe et son statut ne peut manifestement pas lui épargner l’humiliation d’avoir 2 potes mal élevés et chauds comme des lapins sous Viagra,
–> M.Organisateur s’enfuit.

Mais il en faut plus pour réfréner les ardeurs de nos athlètes du pelotage… La porte a à peine le temps de se refermer que c’est reparti pour les J.O. de la pelle.
Les rares moments de pause sont destinés à passer la tête hors de la loge pour voir si leur ami est toujours dans la salle. Il est toujours là ? Ok, re pelle !
On essaie de discuter pour se distraire mais j’ai un peu de mal à me concentrer :
— Pardon, je t’écoutais plus, il lui tâte les seins, ça me perturbe.
— Ha bah, vu de mon côté, elle lui touche la bite.

Quand soudain, Madame Dégueu passe une jambe par dessus Monsieur Dégueu ! Monsieur Dégueu qui, lui, a les jambes bien écartées. Son genou droit tape dans ma chaise au rythme des mouvements de Madame tandis que son genou gauche fait de même contre la cuisse de mon amie. Je demande si on pourra être marraines du futur gosse (on est quand même présentes à la conception ! Ce n’est pas rien.) Mais finalement, elle retire sa jambe, rapport à « son âge, sa souplesse, son dos, blablabla… Hihihihihi ! » NON, NON ! TOUJOURS RAPPORT À LA DÉCENCE, MADAME !

Et enfin, la libération : probablement victimes de leurs hormones, ils partent avant la fin du concert.

Ça aurait pu s’arrêter là…

15 minutes après leur depart, leur pote (le fameux qu’ils ont guetté dans la salle toute la soirée) ouvre la porte de la loge, nous regarde surpris et se met à parler fort pour couvrir la voix de Vianney (qui est sur scène, en train de chanter « T’es pas là mais t’es où ? ») :
— Mais t’es pas là mais t’es oùùùù ?
— Bah… Ils sont où, les autres ?
— (c’est tellement tentant…) Pas là..! Ils sont partis il y a au moins un quart d’heure.
— Ah.
— Pas lààà…
(Ces petits cadeaux que nous fait parfois la vie en nous offrant le timing parfait !)

Et voilà. Ils sont partis en oubliant leur pote.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s