Road trip en Grèce étape 1 : louer une voiture

Petite-aventure-location-voiture-Grece

Si Hercule a réussi ses 12 travaux, c’est uniquement parce qu’aucun d’entre eux n’impliquait de louer une voiture.

Le plan des vacances 2015 : un road trip de 11 jours dans le Péloponnèse pour voir profiter des visites et des plages comme on veut. Sur le papier, c’est assez parfait comme formule.
En adultes responsables, on a anticipé et loué une voiture depuis la France. Le loueur n’a pas de comptoir à l’aéroport mais il est prévu qu’une navette passe nous chercher. On déambule trente minutes à la recherche de ladite navette : rien…  On doit finalement leur téléphoner pour qu’ils viennent. Pour ce qui est de la navette, on parlera plutôt d’un minivan probablement emprunté à belle-maman et sur la vitre duquel on a scotché vite fait un logo imprimé sur une feuille A4. Mais bon, s’ils arrivent à faire des tarifs avantageux sur la location en économisant sur le marketing, ça me va.
Direction l’agence, donc. Comme pour la navette, je me permets un petit ajustement de vocabulaire puisque qu’en guise d’agence, on se retrouve dans une sorte de préfabriqué au milieu de la pampa. Les murs sont nus, l’ameublement ultra minimaliste. Pile le genre d’endroit où l’on emmène les otages pour tourner des vidéos de demande de rançon. Mais bon, on n’est pas venues ici pour passer la semaine : on va signer trois papiers et filer rapidos. Plus qu’à rentrer notre carte bancaire dans le système pour le dépôt de caution et c’est parti. Bien entendu, c’est là que ça part en dérapage/triple boucle piqué…

La carte bancaire qu’on donne est apparemment incompatible avec leur système informatique. La raison ? C’est une carte de débit et eux veulent une carte de crédit. C’est un peu con, c’est une Visa Premier, carte sensée faciliter la location de voiture à l’étranger… On en tente une autre, au cas où. On en tente 3 autres en fait. Mais rien à faire : rien ne passe.
On tente d’appeler le site de location pour tenter de trouver une solution :

Appel n°1 : énervée car on tombe sur le répondeur
— Bonjour, on a loué une voiture avec vous pour la Grèce et impossible de la retirer chez le loueur à cause d’un problème de carte bancaire. Merci de me rappeler au plus vite, surtout que je ne sais pas ce que vous faites mais vous êtes sensés être ouverts à cette heure-ci ! J’attends votre appel !
On raccroche. Et là, prise de conscience :
— Oh merde ! Je me suis plantée : ils ouvrent à 10h et il est 9h45..!

Appel n°2 : toujours énervée (mais un ton en dessous, du coup…)
— Bon, maintenant il est vraiment 10h donc vous devriez décrocher ! Je vous ai laissé un message tout à l’heure, rappelez-moi au plus vite !
On raccroche. Et là, re-prise de conscience :
— Heu… je crois que j’ai oublié de compter l’heure de décalage horaire… Il est 9h10 en France.
On est si douées…

Bref, de toutes façons, personne ne rappelle et même Visa Premier ne sait pas quoi faire pour nous. Conclusion : re la navette/minivan de belle-maman et retour à l’aéroport sans voiture.
Le voyage étant composé, à la louche, à 98% de « road trip », c’est UN PEU chiant.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a du wifi et des ordis pour aller sur le net dans l’aéroport (Il y a aussi des toilettes et à manger. Dans ces moments-là, on se raccroche à tout ce qu’on peut.)
Les mauvaises nouvelles, c’est que :

  • on n’a en fait qu’1h de wifi
  • les ordis se réinitialisent toutes les 15 minutes
  • seule la version espagnole du site de location de voitures fonctionne sur les bornes de l’aéroport
  • la seule offre intéressante qu’on trouve est chez un autre petit loueur et on n’a pas du tout envie de se retrouver dans la même situation qu’avec les premiers (et on a un peu de mal à chercher plus loin vu que toutes les 15min, hop, tout s’éteint et qu’en plus, tout est espagnol)
Petite-aventure-aeroport-athenes

E-lounge de l’aéroport d’Athènes : le QG des galériens

Ne reste plus que l’option des gros loueurs dans de l’aéroport. Et pour une voiture à prendre le jour-même, pour 10 jours, on se dit qu’on va y laisser un rein… Eh bien sachez que non ! (Quoi ?! Un rebondissement positif dans les petites aventures ?! Tu déconnes ?!). Je tiens donc ici à remercier chaleureusement Hertz pour nous sortir cette épine (ce pieu) du pied pour un tarif quasi équivalent au web et sans tenter de nous vendre des assurances contre les séismes, les météorites, les attaques de sauterelles… (On est déjà les 4e Français à se retrouver chez eux ce jour-là suite à un refus de carte Visa chez un petit loueur…).

Après 5 heures de galères et de stress plutôt intense (j’ai eu peur d’avoir à rédiger la note de blog « Comment j’ai passé mes 10 jours de vacances dans l’aéroport d’Athènes) : on a la voiture !
13eme travail d’Hercule : check !

Maintenant, va falloir conduire, et ça, c’est encore un autre problème.
À suivre…

Publicités

2 réflexions sur “Road trip en Grèce étape 1 : louer une voiture

  1. tes copines devraient pourtant le savoir : NE J-A-M-A-I-S partir en vacances avec toi..avec la poisse que tu as ! lol !!! mais il y a une question (existentielle) que je me pose : pourquoi l’espagnol ?? en grèce ??

    • Je crois qu’ils aiment se faire peur. Un peu comme quand tu montes dans la Tour de la terreur : tu sais que ça va bien finir, mais t’as envie de flipper un peu pour le plaisir 🙂 🙂
      Quant à l’espagnol, si seulement je savais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s