Suite à cette soirée, j’attends qu’on me propose d’être Rédac Chef de L’Équipe

Basket_Bourges_finaleLFB_avril2015

En allant voir mon équipe de basket favorite jouer la finale du Championnat de France, j’espérais vivre une soirée un peu dingue. Je n’ai pas été déçue du voyage !

  • Faire Paris – Bourges un mardi soir pour assister à la finale du Championnat de la Ligue Féminine de Basket (je voue un amour si grand à l’équipe de Bourges que Disney veut racheter les droits.)
  • Avoir UNE mission : live tweeter le match pour le site de sports féminins pour lequel j’écris des articles
  • « T’as pas de carte de presse ? Tu rentres pas. » Mais… Je…
  • Arriver sur place et m’installer, surexcitée
  • Chercher de la 3G
  • Chercher de la 3G
  • Chercher de la 3G
  • Me demander si la salle du Prado ne serait pas, en fait, un bunker coulé dans le titane…
  • Me balader tranquillement… Le portable dans la main… L’air de rien… Le bras tendu vers le ciel pour CHERCHER CETTE FOUTUE 3G ! (j’ai l’impression d’être au lycée et de devoir me mettre debout sur un banc pour avoir du réseau)
  • En trouver. Sur le parquet. Des fois que les joueuses veuillent un petit selfie entre 2 passes (perso, j’hésite à m’installer sous un des paniers. Les photos auraient de la gueule !)
  • En trouver un peu dans les gradins. Enfin ! Mais uniquement dans les rangées au dessus et en dessous de la mienne…
  • En trouver à ma place, si je tiens le bras en l’air et un peu en arrière (en gros, dans la figure du monsieur derrière moi…)
  • Commencer à me demander si mon siège n’est pas installé sur les vestiges d’un ancien cimetière indien et si ma vie 2.0 ne sera maudite sur les 8 prochaines générations… (et abandonner l’idée du live tweet)
  • 1ère minute de match : bien me tenir même si je m’enthousiasme (je suis au milieu de la tribune presse, je n’ai pas envie de me faire remarquer)
  • 2ème minute de match : me tenir même si je m’enthousiasme…
  • 3ème minute de match : me te… GUEULER COMME UN VEAU parce que Bourges a enfin marqué ! Yeahhh baby !!!!
  • 4ème minute de match : perdre toute forme de discernement ou d’amour propre et supporter l’équipe en éclatant les tympans de mes voisins.
  • Prendre un petit air réprobateur quand Céline Dumerc, la capitaine de Bourges crie après l’arbitre (…ALORS QU’IL Y AVAIT FAUTE ! OUVRE TES YEUX, MEC !)
  • Perdre une corde vocale quand Bourges prend de l’avance
  • Perdre 12 kg en stressant quand Villeneuve revient au score
  • Hésiter à sauter moi-même sur le terrain pour donner le coup de sifflet final
  • Croiser les doigts pour que la joueuse qui tire le tout dernier shoot (qui ferait perdre Bourges) se trouve sur un bout de parquet issu du même cimetière indien que mon siège. Et apparemment c’est le cas !
  • Exulter à la victoire (Tu vois France 98 ? x10. Dans mon cœur, c’est les Champs Élysées le 12 juillet. Ambiance klaxons, feux d’artifices et Dumerc Présidente. Tout en demi-mesure, quoi)
  • Interviewer Romane Bernies, en larmes après sa victoire, et commencer par « Beaucoup d’émotion ce soir… »… « NON NON connasse, j’ai marché sur un lego ! » (en vrai elle a répondu des trucs bien… mais elle aurait tellement eu le droit de me balancer ça !)
  • Aborder la coach Valérie Garnier pour l’interviewer et réaliser (trop tard) qu’en fait je suis TRÈS impressionnée (pour vous faire une idée, pour moi, ça revient à peu près à interviewer Obama. Autant vous dire que je ne fais pas trop le guignol.)
  • Poser ma première question, écouter le début de la réponse… et voir que j’ai éteins le dictaphone (vous la sentez, là, la malédiction de l’ancien cimetière indien ?!)
  • Me confondre en excuses, le relancer (me demander si je n’aurais pas mieux fait de faire le guignol), et continuer l’interview
  • Dans un moment d’égarement oublier ma timidité et terminer en bafouillant tout le respect et l’admiration que j’ai pour elle… réaliser ce que je suis en train de faire… et me mettre à rougir comme si j’étais à poil au milieu du terrain (on n’est plus à une humiliation près, HEIN !)
  • Avoir droit à un sourire sympa et me sentir à peu près aussi fière que si Obama m’avait fait un check (je trouve l’image d’Obama parlante mais bien entendu, vous pouvez remplacer le nom par celui qui vous arrange : Mariah Carey, Winnie l’Ourson, votre belle-mère… Qui vous voulez.)
  • Repartir pour Paris le moral à bloc pour les 25 prochaines années !
  • Se faire déposer à Porte d’Orléans à 2 heures du matin pour finir la route à 2, en scooter
  • S’équiper au mieux parce qu’on se les gèle sévèrement
  • Rouler tout en discutant, refaire le match jusqu’à ce que : MERDE, ON N’A PAS PRIS LA BONNE VOIE, ON PART DU L’AUTOROUTE !
  • Se retrouver à rouler 10 bonnes minutes sur l’autoroute, à 2 heures du mat’, au milieu des poids lourds, dans un froid légèrement polaire, sans aucune sortie à l’horizon… (ok, c’était pas un cimetière indien sous mon siège, c’était un centre d’entrainement de rituels vaudou. Désenvoutez-moi immédiatement, bordel !!)
  • Pouvoir enfin sortir et atterrir… à Rungis. Sauf qu’en dehors du fait qu’on y vend des tomates, on ne sait pas grand chose sur cet endroit et surtout pas comment on en repart…
  • Vouloir jouer les copilotes zélées en insistant sur le fait que « si si je t’assure, j’ai vu un panneau d’autoroute là-bas avec écrit Paris dessus »… et nous obliger ainsi à faire un nouveau détour, celui que doivent emprunter les véhicules qui vont vers Paris…. Et qui mesurent plus de 3m ! (oui bah on ne sait jamais : si je me tiens bien droite sur le scooter, c’est plus prudent)
  • Retrouver enfin notre chemin (probablement parce que j’ai arrêté de jouer les copilotes) et pouvoir enfin se coucher. À 3h du matin. En se disant que si c’était à refaire… on recommencerait direct tellement cette soirée à été dingue !

Un grand merci au Tango Bourges Basket pour cette belle saison et bravo pour le titre !
(Cette phrase ne contient pas de blague cachée et est à prendre au 1er degré. C’est pas si souvent : profitez-en).

Et si vous voulez lire le résumé du match et voir quelques photos, c’est par ici : http://www.femmesdesport.fr/basket/un-13eme-titre-pour-bourges/

Publicités

3 réflexions sur “Suite à cette soirée, j’attends qu’on me propose d’être Rédac Chef de L’Équipe

    • J’adore le foot féminin ! Mais en effet, je vais plutôt voir du basket 🙂 (cela dit, j’imagine que si un jour je vais voir un match, je trouverai le moyen de me ridiculiser et je pourrai même le raconter ici 🙂 :))

      • viens donc à Villeneuve St georges le 23/24 mai…les sparkles rencontrent les vikings de…villeneuve d’Ascq.. 🙂 (et je parle de foot americain pas de soccer 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s