Qui a envoyé Laurent Voulzy chez Julie Lescaut ?

Tournage d’épisodes de Julie Lescaut. Je vous passe le pourquoi du comment je suis là mais à force de me voir squatter le plateau tous les jours, on me propose mon tout premier stage. Ils n’ont absolument pas besoin de moi, c’est juste pour être sympa (et assurés, tant qu’à faire !) Autant vous dire que je suis hyper contente et que même si on ne me demande que des petites choses, j’ai envie de faire ça bien.

Entre autres trucs, je stoppe des voitures dans la rue, je demande le silence. Le silence… Le Fameux. Celui pour lequel

  • on te demande de trouver dans quelle rue du quartier se planque l’employé municipal qui souffle des feuilles et qui ruine le son de toutes les prises
  • on t’envoie, du haut de tes 18 ans, stopper des travaux de voirie (et où tu ne démens surtout pas quand les mecs te prennent pour un flic avec ton talkie walkie parce que tu sais que c’est la seule raison pour laquelle ils ont stoppé les marteaux-piqueurs).

LE Silence.

Ce jour-là, on tourne dans les bureaux du « commissariat » des Clairières (ouais, à Vanves quoi. Mais je trouve ça plus joli « Les Clairières ». Cette fameuse ville qui doit compter 33 collèges, 49 lycées, 237 banques et un taux de criminalité plus élevé que celui de Chicago). Tout est calme dehors donc je suis à l’intérieur avec le reste de l’équipe. On va tourner une scène classique d’interrogatoire dans le bureau de Lescaut. Tout le monde se met en place.
Silence, s’il vous plaît !
Moteur demandé.
Ça tourne.
Et… Action !

— Monsieur Dupond. Que faisiez-vous mercredi dernier à 1h du matin ?
(musique et petite voix au loin) J’ai le coeur grenadine, pas d’soleil sur ma peau oouuhoohouuhoo !!
— Coupez ! C’est quoi ce truc ?!

Sauf qu’entre temps, plus un bruit. Pas moyen de savoir ce que c’est, d’où ça vient, si quelqu’un dans le quartier a décidé d’apprendre à chanter Voulzy PILE à ce moment-là.
On y retourne.
Silence, s’il vous plaît !
Moteur demandé.
Ça tourne.
Et… Action !

— Monsieur Dupond. Que faisiez-vous mercredi dernier à 1h du matin ?
(re musique et re petite voix au loin) J’ai le coeur grenadine, pas d’soleil sur ma peau oouuhoohouuhoo !!
— COUPEZ !! Quelqu’un va arrêter ce truc !

Ce jour-là, « quelqu’un », c’est moi. Je cours voir ce qui se passe (et accessoirement, faire taire Laurent Voulzy). Bien entendu, comme la première fois… il n’y a plus un bruit. La rue est déserte, en dehors d’un petit groupe vers lequel je me précipite même si je me doute que ça ne peut pas venir d’eux : ils sont 3 ou 4, debout autour d’un grand biker moustachu tatoué assis sur sa moto. Mais bon… Ils savent peut-être d’où ça vient. Je continue de courir vers eux et au moment où je m’apprête à leur parler, la musique repart de plus belle, juste à côté de moi cette fois, et le biker se met à minauder en regardant une caméra (que je découvre à ce moment-là) et chante en play back :

— J’ai le cœur grenadine, pas d’soleil sur ma peau oouuhoohouuhoo !!
— STOP ! Excusez-moi ! Je suis désolée de vous arrêter mais qu’est-ce que vous faites ?
— COUPEZ ! On tourne une pub. Vous dérangez, là ! Poussez-vous, merci !
— Vous avez une autorisation ? Parce que c’est vous qui dérangez notre tournage avec la musique.
— (Un autre mec arrive derrière moi et…) Bonjour, c’est moi qui suis responsable. Désolé, on n’a pas grand chose à tourner, on voulait faire ça rapidement…

Je me retourne et je découvre donc que la personne qui vient de catapulter Voulzy dans un interrogatoire de Julie Lescaut (avec un timing millimétré !) n’est autre que… Jérôme de « Premiers Baisers » !

CONCLUSION
Si j’ai bien compris :

Lescaut_Voulzy_Premiers-Baisers

 

Publicités

9 réflexions sur “Qui a envoyé Laurent Voulzy chez Julie Lescaut ?

  1. Tu as une vie incroyable!L’histoire ne dit pas quel pub « Jérôme De Premierbaiser » était en train de tourner ni ce que Mr Dupont faisait le mercredi à 1h du mat’ mais à mon avis il devait dormir ou regarder un match à la télé seul chez lui sans témoin!

  2. Et aussi c’est un peu ma chanson préférée que j’adorais chanter !!! J’en passe, j’en passe, j’en passe des nuits des nuits, des nuits à gratouiller du papier ouhouhouu , des lettres de toi mais l’papier c’est pas l’pied j’voudrais tell’ment tell’ment tell’ment tellement être la bas avec toi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s