J’ai assisté au concert d’Elvis Costello à l’Olympa (et je pense que c’était un sosie)

Elvis_Costello_Olympia

T’es là, heureuse d’avoir gagné des places pour le concert d’un mec que tu ne connais pas trop et que tu es ravie de découvrir quand soudain…

Gagner des places pour aller voir un concert d’Elvis Costello avec des collègues, en gros c’est…

  • Être ravie (c’est cool, comme cadeau).
  • Se demander qui est Elvis Costello.
  • Arriver au concert en en n’ayant aucune idée.
  • Confondre le pianiste de la 1ère partie (Steve Nieve) avec ledit Elvis (Oh ça va, hein ! Lui aussi, il avait de grosses lunettes).
  • Se sentir profondément déprimée par cette 1ere partie (je ne sais pas qui c’était, mais je crois que je ne veux pas le savoir).
  • Voir le coup de grâce arriver avec l’entrée en scène de Cali (oui, la 1ère partie a été très compliquée…).
  • Rire beaucoup en entendant sa collègue dire que le mec sur scène, « on dirait quand même beaucoup Cali ».
  • Vivre l’entracte comme un véritable cessez le feu.
  • Découvrir à quoi ressemble Elvis Costello (qui ressemble donc vachement au pianiste de la 1ère partie ! Enfin, un peu. Enfin, les lunettes… presque.).
  • Écouter avec attention.
  • Penser que, peut-être, le monsieur chante parfois un peu faux.
  • Écouter encore.
  • Rire beaucoup en entendant sa collègue demander si ça vient d’elle ou si le monsieur chante faux.
  • En conclure que le monsieur chante rarement juste.
  • Attendre l’arrivée d’autres musiciens.
  • Comprendre avec effroi qu’il va rester seul en scène. Accompagné de guitares. Manifestement pas toutes bien bien accordées.
  • Trouver le temps un peu long.
  • Penser que sa montre est cassée parce que NON, ce concert n’a pas pu commencer seulement 10 minutes plus tôt.
  • Observer, quelques rangs devant, une dame qui agite fortement la tête sur tous les morceaux.
  • Se demander si on peut mourir du syndrome du bébé secoué… à 40 ans… en se secouant soi-même.
  • Trouver le temps très long.
  • S’enfoncer dans son siège (autant être bien installée).
  • Commencer à réfléchir un peu aux cadeaux de Noël à acheter.
  • Re regarder sa montre (qui n’est donc pas cassée) et se dire qu’1 heure de concert, à son âge, c’est déjà pas mal.
  • Constater qu’Elvis n’est pas de cet avis (malheureusement).
  • Écouter tout de même ce qui se dit entre les titres parce qu’à défaut de chanter juste, le monsieur est très drôle.
  • Songer très sérieusement à produire son One Man Show (le Costello Show ?)
  • Regarder sur sa droite et voir 2 collègues endormis.
  • Regarder sur sa gauche et en trouver 2 autres dans le même état +1 apparemment lobotomisé (ou alors, lui aussi se fait son plan d’action « Noël » dans sa tête ?).
  • Décider de dormir un peu.
  • Avoir peur de mourir de froid dans son sommeil parce que la clim’ est à fond.
  • Décider de ne pas dormir.
  • Réfléchir aux cadeaux de Noël des 5 prochaines années.
  • Vérifier si la dame blonde de devant agite toujours la tête ou si elle a fini par se blesser (ça va, elle va bien).
  • Vouloir achever le mec qui, après plus d’1h30 de concert, continue d’apporter de nouvelles guitares sur scène (forcément aussi ! Si vous lui donner de nouveaux trucs, il s’en sert ! Cessez immédiatement !).
  • Profiter de la standing ovation pour fuir en courant sans attendre les rappels (et se dire qu’au bout de 2 heures, personne ne nous en voudra).

Le lendemain :

  • Découvrir, qu’Elvis Costello a finalement fait 4 rappels et a tenu 1 heure de plus.
  • Ne pas comprendre. Pas du tout du tout.
  • Aller écouter quelques titres sur Deezer.
  • Trouver ça vraiment très bien !
  • Réaliser que je connaissais au moins 2 titres… que je n’ai absolument pas reconnus sur scène (quand je vous dis que c’était un peu faux…)
  • Ne pas comprendre. Pas du tout du tout.
  • Se demander si le pianiste de la 1ère partie n’a pas enfermé Costello dans les toilettes de l’Olympia dans l’après-midi pour faire le concert lui-même (ce qui expliquerait TOUT !)

(Au final, je vous recommande tout de même l’écoute sur Deezer : c’est très chouette :))

 

Crédit photo : Manuwino (sauf le dialogue : ça c’est de moi)

Publicités

Une réflexion sur “J’ai assisté au concert d’Elvis Costello à l’Olympa (et je pense que c’était un sosie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s