Les signes qui ne trompent pas

21h, quelque part dans le 20ème arrondissement.

En rentrant chez moi je passe devant un groupe de garçons, look casquette / baskets, en train de parler dans un talkie walkie. J’ai d’abord cru que c’était des policiers « en civils » (en civils des années 2000, et pas 1980 pour une fois) jusqu’à ce que l’un des garçons pose une question et qu’une voix dans le talkie lui réponde :

– Ouais, Épervier ??
– Weeeeesh ma gueule !

Ce n’était pas la police.

Publicités

2 réflexions sur “Les signes qui ne trompent pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s